Récits de vie

Comment trouver le plan d’un récit de vie ✍️?

L’opération n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.

– réaliser une simple transcription ?

– retracer les évènements sous forme d’inventaire à la Prévert ?

– les lister façon « frise chronologique » ?

Pas sûr que ce soit la meilleure façon d’accrocher le lecteur, même s’il appartient au cercle familial !

Pour raconter une histoire, j’attends d’abord la fin des entretiens : comment débuter mon récit si je ne sais pas comment il se finit ❓

Puis, c’est assise à même le sol ou sur le tapis du salon (le plus souvent en compagnie de mon chat), que je lis et relis les retranscriptions thématiques 📚 que j’ai réalisées jusqu’à ce qu’émergent un fil conducteur, des moments forts, un retournement de situation… Ces rendez-vous de la vie autour desquels je vais pouvoir construire ma narration et organiser les chapitres.

Résultat ? Le plan d’un livre est toujours unique… et je suis bien incapable de prédire sa structure !

Parfois, quand l’histoire s’y prête, j’aime introduire un flashback ou au contraire annoncer de manière anticipée un fait qui se produira plus tard (ce que l’on appelle analepse et prolepse en narration).

Et vous en tant que lecteur ou rédacteur, aimez-vous que l’on joue ainsi avec le temps d’un récit 💭 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *